Le château de Roc la Tour

Le Seigneur d’Haulmé avait une femme très belle, très jeune, mais surtout très fière et plus encore ambitieuse. Ils habitaient un modeste castel que la belle jugeait bien indigne d’elle et elle ne cessait d’en faire le reproche à son mari.

Le Seigneur d’Haulmé était pauvre. Alors, pour combler sa femme, il fit un pacte avec le Diable : son âme contre un magnifique château au sommet du Roc la Tour. Le Diable promit que le château serait terminé avant le chant du coq. Toute la nuit, le Diable travailla ferme. Le Château était presque terminé, il ne restait plus qu’une seule pierre à placer, quand, au fond de la vallée, un coq chanta.

De rage, le Diable tapa de ses pieds fourchus contre les pierres du château. Tout s’écroula dans un fracas terrible.

Ce sont ces débris qu’aujourd’hui encore on peut voir au Roc la Tour. C’est aussi ainsi que naquirent les rapides de Phades.