Les origines



Les origines

- Vers -800, venus d'Europe centrale, ils s'installent dans l'Europe entière, en Grande-Bretagne et en Irlande. Ils englobent des populations d'origines diverses comme les Galates, les Gallois et les Gaulois ; ils délogèrent les Ligures installés en Gaule. Ils sont d'excellents guerriers et de très bons agriculteurs, ils possèdent un bon outillage et ont le sens de la solidarité et de liberté.
- La culture des Celtes est essentiellement orale car ce qui est écrit est mort. Elle est transmise par ceux qui savent : les druides, les détenteurs du patrimoine culturel, du savoir, de la religion et de la littérature.

Le rite volé de la consécration

Afin de détruire les us et coutumes celtes et s'imposer, les chrétiens remplacèrent les rites celtiques par les leurs ou se les approprièrent. Comme par exemple cette façon de faire par l'église, ce que nous faisons pour un sanctuaire :
Une fois l’église construite, l’évêque procède à sa consécration. Devant une croix de saint André, il trace du bout de sa crosse sur une branche toutes les lettres de l’alphabet grec et, sur l’autre, toutes les lettres de l’alphabet latin. Cette croix de saint André est la Rune Gébo “Don des Dieux” qui indique les quatre directions des levers et couchers solsticiaux du Soleil.

Les fermiers

La plupart des celtes sont des fermiers, intelligents, ils travaillaient en harmonie avec la nature, en produisant assez de nourriture pour leur peuple tout en causant le moins de dommage possible à leur environnement. Pendant la saison morte ils s'entraînent pour former la réserve militaire.

L'eau

L'eau fraîche et limpide fascine les celtes qui s'attachent en particulier aux sources des grandes rivières. L'eau de source possède généralement des vertus curatives ; attribution à la divinité féminine - l'eau sortant de terre. La force de cette tradition est démontrée par la la romanisation de certaines sources thermales et surtout par la christianisation des sources et puits qui possèdent presque toujours un saint patron comme à Elan où la fontaine aux corbeaux est devenue la source saint Roger.

La fontaine aux corbeaux située dans une clairière est d'origine celte. Les corbeaux ont une connotation divine quant aux forces instinctuelles et ce type de clairière s'appelle nemeton ou "temple sous la voûte du ciel". Nemeton vient du latin nemus - bois sacré et, par exemple, la ville d'Arras, du temps des gaulois, se prénommait alors Nemetocenna du celte nemeton.

Les gens fuyaient les représailles chrétiennes et, en cachette, se réunissaient dans les nemetons afin de célébrer, entre autres, les solstices et équinoxes, ce que nous appelons maintenant les saisons. Les chrétiens n'ont plus d'emprise et nous pouvons célébrer nos fêtes librement.

Les guerriers

Puissants et féroces, les guerriers celtiques maîtrisaient parfaitement l'art des combats à cheval et étaient maître dans le maniement de l'arc et de l'épée. Pour les celtes, la guerre était le plus sûr chemin vers la gloire et la richesse. Ils s'entraînaient pour défendre leur peuple et pour renforcer les lois de leur tribu. La principale technique militaire des celtes était une charge impétueuse et impressionnante.

Les druides

Les druides représentent les sages des tribus, ils constituent une caste sacerdotale savante. Ils sont à la fois historien, magicien, médecin, poète, astronome, juge et devin. Leur travail consiste à garder l'équilibre de leur tribu avec la nature et l'autre monde. Ils créent les lois de la tribu et cherchent des moyens pour améliorer la vie de leur peuple. Ils sont les guérisseurs et les érudits de leur clan. Les druides sont surtout connus pour leur curiosité et pour leur besoin de découvrir les réponses à toutes les questions qu'ils peuvent se poser. Ils ont l'esprit très ouvert.