Les anciennes propriétés des Templiers dans les Ardennes françaises que vous trouverez sur cette page sont classées par ordre alphabétique.
Chaque propriété est scindée en trois périodes : jusqu'à 1307, après 1307 et actuellement. Les propriétés importantes quant à la quantité d'informations font l'objet d'un dossier spécial.

Ces recherches historiques ont commencé en août 2005.
Si vous connaissez une ancienne propriété des templiers non répertoriée, si vous remarquez une erreur, si vous disposez de renseignements ou de photos, merci de me contacter par email.


Afficher Commanderies Templières dans les Ardennes sur une carte plus grande  

Aussonce - Commanderie
1217 - Les Templiers échangèrent la moitié du village de La Neuville en Tourne à Fuy contre la moitié du village et des terrages d'Aussonce.

Ballay - des terres
1215 - L'abbé de saint Remy baille à rente aux Templiers le domaine de Clairefontaine près de Ballay.

Boult aux bois - Commanderie
Cliquez ici afin d'accéder au dossier spécial.

Cauroy - Ancienne chapelle
Une habitante du village Cauroy a remarqué dans sa grange une croix visible à l'intérieur et à l'extérieur. Le secteur est connu comme ayant été la propriété des Templiers.
Il est possible que ce soit une croix de consécration et la grange pouvait être, à l'origine, une chapelle à moins qu'elle ait été construite avec des pierres de la chapelle. Un vieux plan du village et des environs indique bien la section de la chapelle.
Les Templiers de l'ordre du Temple détenaient des vignes à Cauroy (lettres de l'official de Reims - 1280). Elles leur ont été données à la fin du XIIIième sicècle par Gauthier Bainière.
Cliquez ici pour voir les photos.

Chamiot - bois et ermitage
Ce village a disparu.

Après 1307 :
Adrien de Wignacourt fit dresser au bois de Milourd une croix de 10 pieds de haut peinte en rouge au milieu de laquelle figurait la croix de Malte pour marquer son droit de justice et de seigneurie car l'endroit était convoité.
1651 - Destruction de Chamiot par les guerres civiles.
1663 - Reconstruction de la chapelle. L'ermitage d'alors était composé d'une chapelle dédiée à sainte Avoye avec un autel paré d'un tableau de la sainte. La chapelle avait sa cloche une croix, coq et une cuisine attenante avec cheminée et chambrette.
1772 - La statue de sainte Avoye a été tranférée, après la suppression de la chapelle de Chamiot, dans l'église de Boult aux bois.

Condé - des terres
1215 - L'abbé de saint Remy baille à rente aux Templiers sa part de l'alleu de Condé.
1257 - Le seigneur de Fonteneaux donne aux Templiers des terres.

Damouzy - une maison

Actuellement, il ne reste plus rien.

Falaise - des terres
1257 - Le seigneur de Fonteneaux donne aux Templiers des terres.

Foisches
1650 - La Ferme des Templiers à Foisches. Ce bel exemple d'ouvrage fortifié date du milieu du XVIIe siècle.

Hauviné - un moulin
1167 - Création d'un moulin

La Neuville en Tourne à Fuy - des terres
1166 - L'archevêque de Reims, donne aux Templiers la terre de Grammont qui devrait correspondre au village actuel nommé La Neuville en Tourne à Fuy.
1217 - Les Templiers échangèrent la moitié du village contre la moitié du village et des terrages d'Aussonce.

Merlan - un moulin
1167 - Bliard de Torno fait don aux Templiers de la moitié du moulin de Merlan.
1254 - Le chapitre de Reims leur délaisse des marais et des pâturages.

Après 1307 :
1651 - Merlan est dévasté et abandonné pendant plus de dix ans. Adrien de Wignacourt fit reconstruire à l'intérieur d'un carré de fossés franchissable par un pont de bois :
- une chapelle de craie et couverte d'ardoise,
- un corps de logis attenant à la chapelle couvert de tuiles plates et comprenant un vestibule terminé par un cellier à vins, une grande chambre, une grande cuisine, un grand grenier, une cave et un fournil,
- attenant au fournil, des écuries, des étables, une bergerie en un bâtiment de tuiles courbes flanquée d'une étable et de l'autre côté d'un colombier carré.
On l'appelait parfois le Manoir.

Actuellement :
C'est le nom d'une ferme carrée et de terres cultivées dont une parcelle se nomme la Commanderie.

Montcornet - Insolite
Devant l'entrée des ruines du château féodal de Montcornet, dans les Ardennes, à même le sol, était posée et fixée la pierre de l'autel du Temple de la Commanderie d'Ecuélin datant du XIIIème siècle. Ecuélin est actuellement un village de 120 habitants dans le département du Nord. Voyez les photos de la pierre de l'autel ici. Depuis 2009 la pierre a retrouvé sa chapelle.

Mont saint Rémy
La terre et seigneurie de mont saint Rémy est une acquisition que les templiers firent de Thibaut, fils de dame Mathilde de mont saint Remy.
Actuellement, il ne reste plus rien.

Saint Clément à Arnes - dîmes et cens
1206 - C'est entre Saint Clément à Arnes et Saint Etienne à Arnes (Arnes et Arnine) que Baudoin de Saint Pierre cèdèrent aux Templiers dîmes et cens sur ses terres.

Seraincourt - Commanderie

Vouziers - Commanderie
1225 - Les Templiers de Boult y fondèrent une maison qui devint Commanderie de la Chambre-aux-Loups dès la fin du siècle.
1230 - Les Templiers reçoivent à titre d'aumône perpétuelle 7 pièces de terre.
1243 - Les Templiers achètent des terres à Ermengarde, veuve de Brichard de sainte Marie.
1257 - Le seigneur de Fonteneaux donne aux Templiers des terres.

Après 1307 :
1651 - Les bâtiments de la Commandeire de la Chambre aux loups furent détruits sauf la chapelle de saint Hubert qui, endommagée, servit de refuge aux fermiers du Commandeur. Ils y installèrent un four et un grenier ne laissant qu'un tout petit endroit pour la messe. Le domaine fut restauré. La ferme était carrée et entourrée de fossés. On y entrait par un pont de planches.

Autres possessions des Templiers qui seront détaillées à l'avenir si je trouve des indices :
Chestres, Théline, Landèves, Sugny, Liry, Thenorges, Fossé, Nouart, Beaumont, Bayonville, Remonville, Fléville, Cornay, Sivry lès Buzancy, Machault, Saint Juvin, Savigny, Seuil, Tagnon et Voncq.

 

Bibliographie

  1. " Traces du passé de Boult aux bois"
    Robert Cecconello; Editions Terres Ardennaises

Contributeur pour les Ardennes françaises (08): Jean-Luc LEMAIRE


 

Partager | | imprimer